Jazz, pouvoir et subversion de 1919 à nos jours

Pascale Cohen-Avenel

Publié le 18 octobre 2018 Mis à jour le 18 octobre 2018

Pour la première fois, un ouvrage scientifique étudie le jazz et ses relations avec le pouvoir dans plus de 6 pays francophones, germanophones et russophones. Il s’interroge sur la valeur subversive du jazz dans la quête identitaire de la jeunesse contestataire, sur son rôle dans la propagande d’Etat de l’Est comme de l’Ouest, et dans la définition de soi des élites et des artistes des années 1920 à nos jours. Résolument internationale, la perspective choisie est également pluridisciplinaire.


Mis à jour le 18 octobre 2018