• Séminaire/Journée d'études,

FRANCA BRUERA, Università di Torino

Publié le 6 mars 2018 Mis à jour le 23 mars 2018

Spatialité de la parole et lisibilité des lieux

Date(s)

le 10 novembre 2017

à 16h
Lieu(x)
Bâtiment V (Ida Maier)
Salle V 210, 2ème étage

Les démarches interdisciplinaire qui bénéficient d’approches théoriques multiples permettent des remises en question méthodologiques importantes. Ma communication portera sur la cartographie en tant que structure portante de l’écriture romanesque. Pour travailler sur cette double perspective, cartographique et narrative – cartonarrative – du texte, je m’appuierai aussi bien sur les bases de la recherche dans le domaine narratologique, que sur les approches théoriques de la cartographie. Les études de Christian Jacob, Franco Farinelli et Tom Conley, qui portent en général sur les supports visuels du savoir et sur la relation entre l’espace et l’écriture dans la littérature et le cinéma me semblent permettre de renforcer le travail d’analyse du texte romanesque. C’est donc à ces approches théoriques que je ferai référence, afin de mettre en relief le principe cartographique qui anime quelques modèles d’écriture romanesque contemporaine : Volkswagen Blues de Jacques Poulain sera l’un des exemples qui nous permettra de mettre en relief quelques aspects spécifiques des parcours narratifs répondant à des principes cartographiques et à des parcours thématiques à haute relevance spatiale qui trouvent des points de repère narratifs dans l’image de la carte géographique.

 

Mis à jour le 23 mars 2018