Assises de la recherche sur les cultures populaires et médiatiques

Publié le 29 août 2018 Mis à jour le 29 août 2018

Approches critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes

Date(s)

du 11 octobre 2018 au 12 octobre 2018

Lieu(x)
Bâtiment B (Pierre Grappin)
Salle Paul Ricoeur
La recherche sur les cultures populaires et médiatiques, si elle a débuté dès les années 1960 par quelques travaux pionniers, s’est considérablement développée depuis 25 ans, a fortiori depuis une dizaine d’années avec la contribution de nouvelles générations de chercheur-e-s assumant leur immersion dans la culture transmédiale et sérielle contemporaine. Des études sectorielles ou plus synthétiques ont ainsi exploré des domaines aussi divers que la littérature, le cinéma, les séries télévisées, les productions transmédias, les jeux vidéo, les jeux, la bande dessinée, la littérature jeunesse, les figurines, les images …

Une moisson considérable de recherches éclairantes et objectivement complémentaires a donc été réalisée depuis les années 1990, qui mérite aujourd’hui d’être ressaisie collectivement, sur la base de coopérations inédites et en recherchant des synergies pluridisciplinaires. De fait, si de nombreux colloques ont été organisés dans le champ de la culture médiatique, si les chercheur-e-s s’entrelisent souvent, si nous connaissons souvent les recherches d’autrui, nous n’avons en revanche que rarement l’occasion de nous rassembler largement pour confronter nos objets, nos perspectives, nos champs théoriques. L’objectif des assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques est de pallier ce manque, et pour ce faire d’initier des rencontres et des débats scientifiques inédits entre les disciplines, les méthodes, les outils, les groupes et réseaux…

Afin de juguler le risque d’éparpillement inhérent à toute entreprise panoramique ambitieuse, la réflexion lors de ces assises se concentrera sur les fictions médiatiques, la notion étant ici comprise dans un sens large. En revanche, tous les angles d’attaque des fictions médiatiques sont sur le principe éligibles afin que le maximum de chercheur-e-s puissent se reconnaître dans cet événement fédérateur. Lors de sa première réunion tenue en novembre 2016, le consortium organisateur a établi une liste de thématiques envisageables, mais en précisant que ce recensement ne saurait être considéré comme exhaustif, et en prenant délibérément le parti d’une désignation peu contraignante dans sa formulation. La voici :
  • Réceptions (pratiques, usages, publics)
  • Productions (conception, création, support, socioéconomie)
  • Récits (médias, sérialité, fiction/non-fiction, genres, poétiques, narrativité)
  • Circulations (détournement, réappropriation, traduction, intertextualité)
  • Cultures (médiatique, matérielle, industrielle, populaire ; consommation, objets)
  • Imaginaires et représentations (mythes, politique, idéologies, genre/race/classe)
  • Transmissions (héritages, politiques culturelles, éducation, didactique)

Mis à jour le 29 août 2018